Ma préparation au CAP pâtissier

 

 

 

cap patissier

 

 

Après 5 ans à tourner autour du pot, à hésiter, … J’ai enfin osé déposer ma candidature au CAP pâtissier.

J’ai réellement commencé il y a une dizaine d’années, par faire des macarons, des guimauves, des meringues, puis des entremets. De suite mon obsession fût la précision. Je voulais faire les choses comme une pro. Au fur et à mesure que ma passion grandissait, que mes productions s’amélioraient, j’ai commencé à rêver de mon avenir dans le métier de pâtissier.

A cette époque là, on trouvait des choses sur internet, mais rien comparé à aujourd’hui.

La pâtisserie 2.0

Ma première inscription au cap pâtissier

On vit dans une nouvelle ère. Depuis la médiatisation des grands Chefs, avec les émissions de TV, la publication de nombreux ouvrages accessibles à tous. La pâtisserie est devenu un ART. Elle intéresse de plus en plus de monde. Plus les chefs partagent leur savoir-faire et plus elle passionne et plus elle évolue.

Il y a 5 ans je me suis inscrite au CAP en candidat libre. J’ai tenté d’apprendre toute seule, la théorie. Commencé à utiliser le langage professionnel. Je me suis équipée: robot, cercles, petit matériel, … Je savais quelles étaient  les pâtisseries à l’épreuve:

  • Un entremets
  • Une tarte
  • Une production à base de pâte à choux ou à base de pâte feuilletée
  • Une production de viennoiseries.

J’ai travaillé de mon côté les techniques en m’aidant des vidéos que je trouvais sur internet.

Le doute s’installe

Au fur et à mesure, que les mois passaient, je me suis remplie de doutes. C’était quand même très difficile de savoir exactement ce qu’il fallait faire. J’avançais mais tout me paraissait flou!

Aurais-je vraiment une légitimité, si j’obtiens mon CAP de cette façon? Est-il possible qu’on me voit comme une imposteur?

J’ai fini par annuler ma candidature, pour prendre plus de temps. Ma logique était à ce moment là, de me dire: je vais continuer à pâtisser du mieux que je peux, en pensant technologie des aliments, en pensant hygiène. Je le ferais aussi longtemps qu’il le faudra, jusqu’à ce que moi, j’y crois!

Tu pourrais penser que je n’avais qu’à faire une formation: GRETA ou autre… Mais lorsqu’on à déjà un travail qui nous nourrit, 3 enfants, 1 crédit. N’est-ce pas super égoïste (par rapport à sa famille) de tout plaquer, pour quelque chose d’aussi incertain? Le CAP ok! et après?

Pour faire un métier difficile, hyper chronophage, au service de qui? et pour combien?…

L’entreprise pour laquelle je travaille encore aujourd’hui est sur le déclin… Voilà une belle opportunité de me déculpabiliser! Un bon coup de pied dans le derrière…

Les groupes d’entre-aide sur facebook

En septembre 2016 j’ai trouvé les groupes de soutient pour la préparation du CAP Pâtissier en candidat libre sur Facebook

C’était comme l’arrivée du messie! Comme si j’avais enfin trouvé la clé de la porte qui s’ouvre sur mon avenir!

Ici des gens qui ont déjà passé le CAP en candidat libre, des gens déjà expérimentés, quelques professeurs, des professionnels, des passionnés, et surtout plein de candidats au CAP. Autant de gens qui partagent leurs expériences, leur savoir-faire. On parle du programme, de ses échecs, de ses réussites. On apprend de nos erreurs. On comprend surtout pourquoi cela marche comme ci, ou comme ça. Un vrai booster pour celui qui décide de se lancer dans l’aventure.

Ma deuxième inscription au CAP Pâtissier

En novembre, c’est le moment des inscriptions à la maison des examens.

En tant que candidat libre, nous ne seront peut être jamais apprentis. Beaucoup d’entre-nous  souhaitent démarrer leur propre affaire directement après l’examen. Pour moi il était primordiale qu’à la fin de cette aventure, il n’y ai aucun doute sur ma crédibilité.

Je suis lancée! Le programme est chargé. Il y a pas mal de recettes et de techniques à acquérir et à maîtriser. Un langage à s’approprier. Et beaucoup de leçons à apprendre. J’ai travaillé la théorie un peu tous les jours. Sur les groupes nous organisions des séances de révisions. Sous forme de Quizz. Un bon entraînement même pour ceux qui n’ont pas le temps d’apprendre dans les livres. J’ai travaillé la pratique au minimum 4 recettes par semaine. Après chaque réalisation, il est possible de poster le résultat sur le groupe et de recueillir les avis, des autres. Comprendre ce qui n’a pas marché, ou au contraire partager avec les autres ses réussites pour les aider eux aussi à avancer. J’ai commencer les CAP blancs en janvier. Au début un par mois, puis 2 puis 3. A partir d’avril, je me suis entraînée à l’oral avec une amie.

 

 

Je partage mon savoir-faire

Si tu es intéressée, que toi aussi tu veux progresser et peut-être devenir candidat, je m’engage cette année 2016-2017 à rendre un peu de ce que j’ai reçu. Je vais partager sur ce blog tout ce que je peux sur le CAP pâtissier. J’essaierais du mieux que je peux de te fournir toutes les infos que j’ai pu récolter. On parlera du matériel,  de la tenue, des recettes, des techniques, des cours. Je te fournirais les liens qui m’ont permis d’apprendre. Il va me falloir un petit peu de temps pour mettre tout ça en place. Je n’attendrais de toi que tes commentaires, tes questions, ton soutien, ta patience. J’espère ta participation pour que le blog soit vivant, et que cela me donne envie de continuer. Sinon j’aurais l’impression de parler dans le vide et que cela n’intéresse personne.

 

Le récit de mon épreuve au CAP Pâtissier ……..The D-day, le jour du jugement dernier, stress au maximum, trouillomètre à zéro!

 

 

 

 

(Visited 639 times, 1 visits today)
3 Discussions on
“Ma préparation au CAP pâtissier”
  • Merci infiniment pour toutes ces infos !!
    J’hésite à me lancer… Par peur de ne pas être assez précise ou douée ^^
    Peut être que 2017 sera la bonne année !
    Belle journée et merci encore… Je poursuis ma lecture

  • Salut je lis ton blog avec intérêt et des étoiles dans les yeux….. je viens de me décider et de m’inscrire pour le CAP pour 2017 même si j’hésitais à attendre 2018…. j’espère que j’y arriverai et c’est sur que tes conseils vont être précieux!! Merci pour tes infos!

  • BRAVO, BRAVO, 10000 FOIS BRAVO
    JE N’AIME QUE LES MADELEINES ET JE VOIS QUE POUR OUVRIR MA PETITE BOUTIQUE, IL ME FAUT PASSER UN CAP A 65 ANS.
    DONNEZ MOI DU COURAGE, DE LA FORCE ET DES ASTUCES, CAR JE VEUX PASSER MON CAP EN 2018.JE NE SAIS PAS FAIRE GRAND CHOSE…MAIS JE SUIS GOURMANDE ET MES MADELEINES SONT EXQUISES.
    MERCI A VOUS
    MARIE

Leave A Comment

Your email address will not be published.